Le Canada proche d'un exploit historique ce week-end

Par RugbyPass
Equipe féminine du Canada

Les World Rugby Pacific Four Series 2024 se poursuivent ce week-end avec de nombreux enjeux concernant la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025, la qualification pour le WXV ainsi que le titre de cette année.

ADVERTISEMENT

L’Australie affronte les États-Unis dans le match d’ouverture à Melbourne vendredi 17 mai, avant que la Nouvelle-Zélande, championne en titre, ne joue contre le Canada dans un match au sommet à Christchurch dimanche 19 mai.

Rencontre
Pacific Four Series
Australia Women's
25 - 32
Temps complet
USA Women's
Toutes les stats et les données

Les deux rencontres comptent également pour le classement mondial féminin de World Rugby. Et en cas de victoire historique sur les Black Ferns, le Canada remportera non seulement les Pacific Four Series pour la première fois de son histoire, mais gagnera également en confiance pour le deuxième match consécutif.

La semaine dernière, la victoire 33-14 du Canada sur l’Australie a porté l’équipe de Kévin Rouet devant la France, à la troisième place mondiale, et elle peut encore améliorer ce résultat avec une victoire inédite sur la Nouvelle-Zélande.

Cela fait près de huit ans que le Canada n’a pas occupé la deuxième place, l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande monopolisant les deux premiers rangs depuis novembre 2016, mais c’est la récompense supplémentaire proposée ce week-end.

Une victoire, même de justesse, permettrait au Canada de se placer à 0,17 point devant la Nouvelle-Zélande, mais une victoire de plus de 15 points permettrait de creuser l’écart jusqu’à 1,73 point.

Une première défaite pour la Nouvelle-Zélande en 18 matchs contre le Canada la ferait sortir des deux premières places pour la première fois depuis la création du classement mondial féminin de World Rugby en février 2016.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Pacific Four Series
New Zealand Women's
19 - 22
Temps complet
Canada Women's
Toutes les stats et les données

La Nouvelle-Zélande peut améliorer son classement en cas de victoire, mais avec un maximum de 0,59 point offert, elle n’a aucune chance de rattraper l’Angleterre, indétrônable numéro un mondial.

Dans le match du vendredi 17 mai, l’Australie ne peut pas améliorer son classement en cas de victoire sur les États-Unis en raison de la différence de 7,79 points entre les équipes avant la prise en compte de la pondération à domicile.

Cependant, une victoire assurerait la qualification pour la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 et le WXV 1 2024 pour les Wallaroos.

Les Wallaroos ne peuvent pas descendre plus bas que la cinquième place, car une défaite de plus de 15 points leur permettrait d’avoir 1,37 points de plus que l’Écosse, qui se trouve en dessous d’elles.

ADVERTISEMENT

Les Women’s Eagles, qui sont actuellement 10e, la plus basse position de leur histoire, gagneront une place pour arriver à la 9e en cas de match nul, tandis qu’une victoire les fera sauter de trois places pour atteindre la 7e. Auquel cas, le Pays de Galles, l’Italie et l’Irlande reculeraient tous d’une place.

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 57 minutes ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

2 Go to comments
FEATURE
FEATURE Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach
Search