Fainga'anuku : les All Blacks toujours en tête malgré son transfert à Toulon

Par Ben Smith
(Photo by MICHAEL BRADLEY/AFP via Getty Images)

Leicester Fainga’anuku, ailier des Crusaders et des All Blacks, a confirmé son transfert à Toulon pour la saison prochaine. Le joueur de 23 ans va rejoindre le club français dans le cadre d’un contrat à durée déterminée.

ADVERTISEMENT

Fainga’anuku a signé un contrat de 19 mois, qui couvre une saison et demie en Top 14 et s’achèvera en juillet 2025.

Il aura alors 25 ans à la fin de son contrat, ce qui ouvre la porte à un retour en Nouvelle-Zélande après avoir été fortement courtisé par l’entraîneur des Crusaders, Scott Robertson, au cours de la négociation de son contrat.

Le futur sélectionneur des All Blacks a bien tenté désespérément de retenir sa jeune star, mais c’est le désir de se tester à l’étranger qui a convaincu Fainga’anuku.

« L’opportunité de rester ici s’est présentée avec la NZR et les Crusaders », a confirmé Fainga’anuku à Stuff.co.nz.

« Razor [Robertson] a été très clair et transparent. Le simple fait de voir tous les efforts qu’ils ont déployés pour espérer me retenir, en me donnant toutes les garanties, a montré qu’ils étaient très intéressés et qu’ils voyaient vraiment le potentiel que j’avais pour les années à venir sous le maillot noir. C’était vraiment très important pour moi.

« En partant à l’étranger, j’aurai certainement ça en tête. »

Fainga’anuku a progressivement accumulé 52 sélections en Super Rugby avec les Crusaders depuis ses débuts en 2019, remportant deux titres de Super Rugby Aotearoa en 2020 et 2021 avant le tout premier titre de Super Rugby Pacific en 2022. Il a disputé un seul match de Super Rugby lors de la saison 2019 où les Crusaders ont remporté le titre.

ADVERTISEMENT

Il a fait ses débuts avec les All Blacks en 2022 contre l’Irlande au mois de juillet, mais après deux sélections, il n’a pas été retenu dans l’équipe pour le Rugby Championship. Il a été rappelé pour la tournée de fin d’année mais a dû rester chez lui pour des raisons personnelles.

Les motivations du départ pour l’Europe vont au-delà des gratifications financières, mais Fainga’anuku voue un profond respect au rugby européen et souhaite jouer contre la « majorité » des meilleurs joueurs du monde.

« L’arrivée de Leicester Fainga’Anuku est une nouvelle étape importante dans la construction de notre équipe pour les saisons à venir. Son parcours et sa polyvalence font de lui un atout précieux, qui saura trouver naturellement sa place dans notre effectif. Véritable phénomène du rugby international, nous sommes convaincus des qualités qu’il saura nous apporter dans le vestiaire et sur le terrain », a affirmé pour sa part Pierre Mignoni, Directeur du Rugby du RCT.

« Quand les gens en entendent parler, ils pensent directement à l’argent, mais pour les amateurs de rugby qui s’intéressent vraiment aux compétitions européennes et au rugby qu’ils pratiquent, il faut du courage à un jeune homme de 23 ans pour tout laisser derrière lui et partir en Europe », a précisé l’ailier natif des Tonga.

ADVERTISEMENT

« C’est ce qui me passionne. L’argent n’est qu’un bonus, mais ce qui m’excite vraiment, c’est de me mesurer chaque semaine à certains des meilleurs joueurs internationaux du monde. »

Leicester Fainga’anuku n’a pas renoncé à représenter à nouveau les All Blacks à l’avenir, affirmant qu’il aspire toujours à passer plus de temps sous le maillot noir, en particulier avec la Coupe du monde qui se profile à l’horizon.

« À 100 %, j’ai toujours envie de porter le maillot noir. L’année dernière, je n’ai pas eu le temps de jeu que j’espérais, mais cette saison, j’ai vraiment envie de marquer les esprits », a-t-il déclaré. Et il le fera en France.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE How England can shatter the All Blacks' Eden Park streak How England can shatter the All Blacks' Eden Park streak
Search