Au Dubaï 7s, les Black Ferns Sevens s'approchent du record

Par RugbyPass
New Zealand captain Sarah Hirini cuts through the Australia defense for a try on day three of the HSBC Canada Sevens at BC Place Stadium on 5 March, 2023 in Vancouver, Canada. Photo credit: Mike Lee - KLC fotos for World Rugby

Après avoir décroché l’or aux Jeux panaméricains, les Américaines espèrent transformer les podiums en titres cette saison, après des Series 2023 très encourageantes, qu’elles ont terminées à la troisième place derrière la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

ADVERTISEMENT

La sélectionneure Emilie Bydwell a sélectionné un groupe très expérimenté pour la première étape. Alev Kelter, Kris Thomas et la co-capitaine Lauren Doyle sont prêtes à participer à leur 40e tournoi sur le circuit. Cheta Emba, quant à elle, participera à son 30e.

Kristi Kirshe sera absente de Dubaï et du Cap pour cause de blessure, mais Ilona Maher et Jaz Gray reviennent dans les Series après avoir été sur la touche.

Valider le travail sur le terrain

« Nous sommes très motivées, en tant qu’équipe, à l’idée de retourner sur le SVNS et de valider le travail que nous avons effectué tout au long de la pré-saison », explique Emilie Bydwell.

« Nous savons que l’année est longue et nous avons hâte de donner le meilleur de nous-mêmes à Dubaï, en nous concentrant sur nous-mêmes et sur notre capacité à maximiser notre potentiel, à jouer avec nos points forts et à dominer dans certains domaines clés du jeu qui nous distinguent. »

La France, hôte de Paris 2024, retrouve à Dubaï Anne-Cécile Ciofani, Joueuse World Rugby à Sept de l’Année 2021, avant une année importante pour l’équipe, tandis que le Canada et l’Espagne espèrent tous deux poser des jalons dès le début de la nouvelle saison.

Les regards se tourneront ensuite vers la poule B, où l’Australie, triple championne des Series, entamera sa campagne 2024 contre le Brésil et où l’Irlande affrontera le Japon à 9h22 heure locale.

Attention aux sœurs Levi

Tim Walsh, le sélectionneur de l’Australie, a offert des débuts internationaux à Kaitlin Shave, tandis que 11 joueuses qui ont contribué à la conquête d’un triplé de titres (Jeux du Commonwealth, Coupe du Monde de Rugby à Sept et Series) en 2022 sont de retour avec une nouvelle chance de briller.

On retrouve ainsi la prolifique Maddision Levi, qui a marqué un record de 57 essais la saison dernière et a été nommée pour le titre de Joueuse World Rugby à Sept de l’Année 2023, et sa sœur Teagan, qui ont récemment signé de nouveaux contrats avec Australia Sevens jusqu’en 2026.

ADVERTISEMENT

« Le rugby à sept continue de se renforcer et, en cette année olympique, le lancement du nouveau format reboosté ne fera qu’améliorer le spectacle de divertissement et le produit de classe mondiale qu’offre les HSBC World Sevens Series », indique Tim Walsh.

Après avoir sécurisé ses débuts olympiques grâce aux Series la saison dernière, l’Irlande voudra prouver qu’elle peut défier l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour le titre cette saison.

Les Japonaises, quant à elles, espèrent s’appuyer sur une campagne 2023 encourageante, mais l’objectif pour les Sakura Sevens et le Brésil, adversaire de la poule B, sera déjà de se maintenir à ce niveau.

Les débuts de l’Afrique du Sud, promue

La séance d’ouverture du tournoi féminin se terminera par un premier aperçu de la poule A : la Nouvelle-Zélande, championne en titre, affrontera l’Afrique du Sud, nouvelle venue, et les Fidji se mesureront à la Grande-Bretagne dans une redite du match pour la médaille de bronze de Tokyo 2020.

Sarah Hirini sera à nouveau la capitaine d’une équipe des Black Ferns Sevens à l’allure redoutable, qui aborde le tournoi de Dubaï à une victoire d’égaler sa propre série record de 37 victoires consécutives.

ADVERTISEMENT

Si l’équipe de Cory Sweeney bat les Springbok Women’s Sevens, elle aura l’occasion d’établir une nouvelle référence lors de son deuxième match contre la Grande-Bretagne (coup d’envoi à 13h05, heure locale).

Par ailleurs, l’Afrique du Sud revient dans les Series en tant qu’équipe titulaire pour la première fois depuis huit ans, après avoir remporté les World Rugby Sevens Challenger Series 2023.

« Nous nous sommes battues pour participer au circuit et nous sommes fières d’avoir atteint cet objectif de qualification », sourit la co-capitaine Mathrin Simmers. « La grande mission maintenant est de faire en sorte de terminer dans les huit premiers et de nous maintenir automatiquement dans les Series. »

Le match entre les Fidji et la Grande-Bretagne devrait être un choc, étant donné que les équipes ont terminé les Series 2023 à égalité avec 68 points à l’issue des sept tournois.

Celui qui l’emportera prendra de la confiance dans sa tentative d’atteindre les quarts de finale de Cup, mais il y aura encore beaucoup d’autres opportunités pour l’équipe perdante.

L’intégralité des matchs de poule selon le format « round robin » où chaque équipe rencontrera tous les adversaires sera jouée le premier jour de Dubaï, à l’issue duquel nous connaîtrons l’identité des huit équipes en lice pour le titre du tournoi.

Les trois vainqueurs et les deuxièmes de poule se qualifieront pour les quarts de finale, où ils seront rejoints par les deux meilleurs troisièmes.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Noah Lolesio: 'I've experienced all the ups and downs of international footy' Noah Lolesio: 'I've experienced all the ups and downs of international footy'
Search